Les rencontres restructuration et financement

Description

Les 130 milliards d’euros de prêts garantis par l’État (PGE) ainsi que les autres mesures gouvernementales d’accompagnement (chômage partiel, report des charges et des loyers, etc.) mises en place dès le début du premier confinement ont créé une bulle de trésorerie, temporaire, qui a incontestablement participé à faire chuter de plus d‘un tiers le nombre de défaillances en 2020, en comparaison avec l’année 2019. Néanmoins, bien que salutaires, ces mesures en ceci d’inquiétant qu’elles obstruent à bien des égards la lisibilité de la santé financière réelle des entreprises. Or, face une vaccination poussive qui ne cesse de ralentir la relance économique, l’accroissement des restructurations d’entreprises semble inéluctable, plusieurs entreprises en grande difficulté ne pouvant plus continuer à vivre sous perfusion. • Quelles sont les conséquences de l’évolution du PGE sur le marché des restructurations ? • La transformation des PGE en prêts participatifs va-t-elle, à termes, renforcer les fonds propres des entreprises ? • Quid des obligations subordonnées ? Comment peuvent-elles soutenir le financement des entreprises en difficulté ? • Quelles sont les perspectives pour 2021/2022 en particulier suite à la prorogation du PGE jusqu’en juin prochain ? • L’affacturage pourrait-il devenir une solution stratégique pour (re)trouver des marges de manœuvre pour rembourser son PGE ? • Comment articuler les mesures gouvernementales et les outils fournis par les acteurs de la restructuration ?

REPLAY - Prêts participatifs, PGE, obligations relance … la boîte à outils de Bercy pour soutenir les entreprises suffira-t-elle à endiguer la vague des défaillances ?

1st Jun, 07:00 - 07:45

Présentée par

Sponsorisée par