Les Débats finance et impact de l'Institut de France

06 oct. | 09:00 - 10:00

"Coté" et "non coté" : quelle logique combinatoire au service de la finance à impact ?

Salle : Auditorium

Description

L'investissement socialement responsable (ISR) est né dans la gestion d'actifs cotés. Toutefois, depuis l'adoption par les Nations-Unies des Objectifs de développement durable (ODD), les investisseurs ne sont plus seulement appelés à vérifier les bonnes pratiques sociales et environnementales des entreprises où ils investissent, mais plus encore à démontrer leur capacité à générer via leurs investissements un impact positif sur des questions clefs comme le changement climatique. De plus, en pleine épidémie de coronavirus, la question d'une finance davantage responsable a gagné du terrain. Et pour cause, la crise a mis en lumière plusieurs faiblesses des chaines d’approvisionnement et du modèle établi. Des premières données ont montré que l'investissement responsable a continué à collecter en dépit de la crise sanitaire. En effet, les investisseurs de long terme profitent de la chute des valorisations pour se positionner. Un signe de plus du caractère stratégique de l'ESG pour le secteur de la gestion d'actifs. - L’ISR n’étant pas réductible à une définition simple, entre une approche cotée et non-cotée, quelle définition commune adopter ? - Quels enseignements retenir du non-coté ? - Comment aller au-delà de l’approche « best-in-class » et pousser à la standardisation de l’ESG ? - Dans un contexte post-Covid19, quelles pourraient être les tendances émergentes ou les impacts durables de la crise sanitaire et économique sur la valorisation des sujets ESG ? - Comment la gestion d’actifs « non cotés » et l’impact investing peuvent-ils donner une impulsion au « green deal européen » ? (Exemple : les fonds verts européens) - ISR vs ESG vs RSE : Comment ce triptyque permet-il d’atteindre les ODD ? - La « démarche label » répond-elle aux besoins de transformation ?

Les intervenants

Les Partenaires